Pourquoi collecter de la data avec un logiciel MES ?

La data est au centre de tout mais qu’est-ce qu’une data dans un contexte industriel ?

Sujet(s) :
MES
Temps de lecture :
5 min
Sommaire

Lorsqu’une PME met un logiciel MES en place, elle pense TRS, amélioration de ses process et gains de productivité. Elle a bien sûr raison. Mais un outil MES a bien plus de potentiel si l’on s’intéresse de près au flux de données conséquent qu’il génère. C’est un fait, la transformation numérique de votre industrie passe par la data, de sa collecte jusqu’à son utilisation. L’incontournable data ouvre le champ des possibles de l’usine 4.0

La data est au centre de tout mais qu’est-ce qu’une data dans un contexte industriel ?

Qu’est-ce qu’une data captée par un logiciel MES  ?

Elle correspond, par exemple, aux temps d’arrêts, à leurs motifs, au nombre de rebuts, aux cadences des lignes, aux températures, au poids des articles, aux résultats des autocontrôles, etc.

Un logiciel MES collecte des informations issues de votre environnement (machines, automates, IOT) et des humains (opérateurs, responsables équipes, contrôleurs de gestion) qui les utilisent, interagissent et les enrichissent en les contextualisant.

Une solution logicielle de pilotage de la production (logiciel MES) va restituer les indicateurs clés et vous donner une vision globale de votre activité et de son évolution en temps réel par le biais de bilans personnalisés (tableaux de bord BI).

Ainsi la data prend de la valeur si elle est bien exploitée, alors comment aller un cran plus loin ?

Des données stockées dans un Data Lake et associées à de l’IA

Pour stocker ce flux exponentiel d’informations, nous utilisons le Data Lake. 

Le Data Lake est une technique de centralisation et de stockage de la donnée brute qui a l’avantage de nous faire accéder à un niveau supérieur de compréhension de ces datas et de les analyser en les corrélant.

La nature et l’historique des données captées et exploitées dans le Data Lake, associés à l’IA, font apparaître des tendances et des récurrences qui nous donnent la possibilité d’être informés sur ce qui pourrait se passer. Un mode prédictif, via des alertes prédéfinies, va nous permettre, par exemple, d’anticiper une panne sur la ligne (maintenance prédictive).

Sur un mode prescriptif, face à un problème signalé ou anticipé, l’outil MES  va nous proposer la meilleure solution identifiée à mettre en oeuvre, toujours à partir de cet historique de données.

Avec un logiciel MES, collectez et analysez dès que possible vos datas

Allons-y par étapes, progressivement.

Nous avons la conviction qu’une approche itérative, “des petits pas” permet d’améliorer les chances de succès de votre projet.

Commencez, dès que possible, par collecter et analyser les données de votre atelier avec un logiciel MES pour préparer le prédictif et le prescriptif de demain.

L’idée étant de commencer modestement, de sécuriser chaque gain en développant et gardant l’adhésion et la confiance des collaborateurs.

Misez sur le collaboratif avec des solutions qui vous permettent de le faire, c’est incontournable.

Un “projet data” quel qu’il soit, demande d’embarquer en amont et en aval toutes les équipes, tous les services. Il est indispensable de lui donner du sens car il modifie en profondeur l’organisation et le management. C’est en accompagnant ce changement que vous allez lever d’éventuels freins, gagner en agilité et pérenniser les gains. Le principe même de l’amélioration continue.

thierry-charrier-vif

Thierry CHARRIER

Chef de produit

Amateur de foot et compétiteur dans l’âme, je suis convaincu par la puissance du collectif, facteur clé de développement sur le terrain comme pour vos équipes dans l’usine.