Matériel et solutions logicielles : pourquoi les faire communiquer ?

Sujet(s) :
ERP,  Industrie 4.0
Temps de lecture :
5 min
Sommaire

L’évolution numérique au sein de l’atelier, qu’est-ce que c’est ?

Au coeur de l’atelier, toutes les installations existantes ne communiquent pas nécessairement entre elles. Ceci est en train de changer, l’idée étant de favoriser l’interconnexion des systèmes et d’assurer ainsi un pilotage global des activités.

L’Internet of Things (IoT) a ouvert le champs des possibles.

Les objets connectés permettent de collecter des données opérationnelles de plus en plus précises et offrent aux PME, comme aux plus petites structures, des possibilités d’automatisation à moindre coût. Ils se présentent le plus souvent sous la forme de capteurs, et peuvent être ajoutés sur la ligne de production, sans être intrusif, pour capter des informations issues  de votre ERP ou de votre logiciel MES, afin de permettre la transformation de l’outil industriel sans tout changer.

Une caméra va pouvoir détecter, malgré une cadence sur ligne élevée, des codes barres ou identifiants illisibles, c’est-à-dire non conformes et qui sont, potentiellement, sources de pénalités.

Autres exemples :

l’apposition de la DLUO automatisée lorsque le système de marquage communique avec les solutions logicielles qui centralisent la traçabilité, la qualité et toutes les informations liées au produit. Le traitement est optimisé, les échanges sont fiabilisés.

le comptage qui peut s’effectuer en temps réel dans l’atelier grâce à une solution légère et quasi clé en main, permettant à une entreprise d’entrer de plain pied dans l’industrie 4.0, à un coût acceptable et sans compétences particulières.

Combiner matériel en évolution et solutions logicielles

Ce matériel évolue constamment afin de mieux répondre aux usages attendus par les industriels, en particulier par les PME. Un périphérique mobile va, par exemple, être plus accessible en termes de prix.

Ce matériel apporte de la fluidité et de la responsabilité dans le quotidien de l’atelier rendant, concrètement, les opérateurs plus autonomes dans la réalisation de leurs missions.

Les fournisseurs ont tout intérêt à faciliter l’accessibilité à ce matériel contribuant, ainsi, à le démocratiser.

Nous sommes certifiés par les fabricants d’équipements pour l’industrie agroalimentaire.

Nos logiciels sont en mesure de communiquer nativement avec leur matériel. Nous faisons en sorte que les protocoles soient compatibles en amont, c’est-à-dire avant même d’être sollicités par nos clients pour apporter une réponse directe.

Du matériel, des datas et des enjeux

Les industriels (quelle que soient la taille de leur entreprise) doivent répondre à des clients  et des consommateurs exigeant de plus en plus d’informations, notamment en matière de traçabilité, sans pour autant nuire à la productivité de leur activité.

Il s’agit de gagner en efficacité, améliorer la qualité de service, la réactivité, être en mesure de détecter et d’anticiper d’éventuels problèmes sur la ligne de production.

Des partenariats techniques pérennes

Chez VIF, nous pensons que la connexion avec un matériel n’a d’intérêt que si elle apporte de la valeur.

Nous avons développé au fil des années, des partenariats sans exclusivité ni dimension contractuelle, dans un excellent climat relationnel avec plusieurs fabricants comme le spécialiste de la mobilité Timcod, également Espera, Bizerba, Digi pour l’étiquetage, Precia, Mettler Toledo, pour le pesage simple, ou encore Vidéojet, Markam, Imaje, Domino, Eti-Concept pour le système de marquage et d’impression.

Nous échangeons des bonnes pratiques, avec la volonté commune de bien travailler ensemble. Et nous réalisons régulièrement des Proof of Concept (POC) en lien avec les IioT, les connexions, les indicateurs de températures, les caméras, les solutions RFID.

stephane-gabelle-vif-2

Stéphane Gabelle

Responsable R&D

Je suis curieux et enthousiaste en matière d'innovation appliquée. Pas geek mais plutôt très pragmatique dans mon approche, je privilégie le concret affirmant haut et fort mon côté homme de terroir !