Le SIAL 2018 en 5 grandes tendances

Sujet(s) :
Enjeux IAA
Temps de lecture :
4 min
Sommaire

Participer à l’événement mondial consacré à l’innovation alimentaire ? VIF répond présent !
Nous vous avons accueilli sur le stand de la région des Pays de la Loire pendant cinq jours alors même qu’en parallèle nos équipes étaient à l’affût des tendances les plus marquantes de cette année.

La biennale de l’alimentation 2018 en chiffres clés

10 km à pied pour faire le tour du monde de l’alimentation et voyager au coeur de l’alimentation du futur !

Avec 7 200 exposants, fournisseurs de l’industrie agroalimentaire, 857 internationaux et 119 pays représentés, plus de 160 000 visiteurs professionnels, le SIAL est encore et toujours l’événement mondial incontournable de l’alimentation cette semaine à Paris.

Top 6 des secteurs présents : produits laitiers, viande, produits sucrés, produits surgelés, épicerie.

Focus sur les grandes thématiques repérées.

Le végétal mis en vedette

Le vrai, le goût, le sens ! Nous y avons vu beaucoup de produits nature, végan, avec une importante mise en avant du végétal sous toutes ses formes : légumineuses, céréales, carrés de légumes au chocolat, pâte à tartiner à la spiruline…

Les protéines végétales en 2050

Si une majeure partie du salon est dédiée aux innovations actuelles, un FuturLab nous permet de faire un saut dans le futur en 2050.

Comment nourrir près de 10 milliards de personnes ? Quelles protéines alternatives ?

Quelques pistes : les protéines alternatives issues de protéines végétales, des micro-algues, des insectes et pourquoi pas la viande in vitro.

Le fait-maison assisté par des robots

Dans nos cuisines du futur, les robots vont certainement prendre une place de plus en plus importante mais jusqu’où ira la délégation des tâches dans la cuisine ?
Quelques pistes : les applications coach nutritionnels, des appareils électroménagers de plus en plus intelligents, des imprimantes 3D alimentaires, des appareils connectés intégrant la livraison d’aliments ou de plats préparés (frigos connectés) et même une IA connecté à l’agenda de l’utilisateur, à ses réseaux sociaux, à son activité physique et à ses objectifs de santé/ poids, qui lui suggère le matin des recettes en fonction de la météo et d’autres critères encore.

L’alimentation-santé

Allons-nous vers des produits sur-mesure ? La hausse de l’obésité et des diabètes de type 1 dans le monde peut laisser penser qu’on va tendre vers une médicalisation de l’alimentation ? Dès aujourd’hui, partout dans le monde, les probiotiques s’invitent dans de plus en plus d’aliments (des yaourts  jusqu’aux chips), les boissons fermentées traditionnelles dans certains pays explosent dans les pays développés …

Et si demain les aliments nous étaient proposés en fonction de notre patrimoine génétique afin de nous permettre de rester en bonne santé ?

La traçabilité et la transparence

Toujours des impératifs d’aujourd’hui et demain.
L’application Yuka qui scanne notre alimentation a déjà été téléchargée par 5,6 millions de personnes. 8% des français utilisent une application pour décrypter la composition des produits qu’ils achètent, la base de donnée open food fact comporte plus de 500 000 produits référencés dans 141 pays, Carrefour met en place une blockchain. Ces initiatives nous laissent penser que les exigences de transparence et de traçabilité demandées par les utilisateurs vont être de plus en plus croissantes.

julie-lebidre-vif

Julie LEBIDRE

Chef de produit

J’aime bricoler, mais lorsque j’accompagne mes clients, il n’en est pas question. Ce qui me plaît ? Créer du lien à tous les niveaux et valoriser les petits acteurs qui ont tout des grands !