Stratégie data, IAA êtes-vous prêts ?

Sujet(s) :
AGROVIF,  Industrie 4.0
Temps de lecture :
5 min
Sommaire

L’utilisation des algorithmes fait partie de notre quotidien. Netflix, Spotify, Deezer, Amazon ou encore le géant du jeu vidéo Steam ont bâti un empire sur l’exploitation de nos données grâce à des algorithmes de plus en plus perfectionnés et puissants, qui nous permettent d’obtenir des réponses toujours plus optimisées à nos besoins. Force est de constater que nous nous habituons d’ailleurs de plus en plus à leur efficacité, oubliant parfois même les craintes liées à la dissémination de nos données personnelles partout sur la Toile.

Moteurs de recommandation, data-driven, hyper-personnalisation, ubérisation, vision artificielle, traitement du langage sont des exemples de vulgarisation. Mais quid l’utilisation des datas au sein de l’industrie agroalimentaire ?

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie orientée data, plusieurs facteurs d’abord sont à prendre en compte.

Penser en algorithmes impacte tous les services

 

Premièrement, “penser en algorithmes” impacte tous les services production, logistique, marketing, commerce, RH.

Deuxièmement, un projet data est un projet informatique, oui, mais pas que : il nécessite un accompagnement des collaborateurs à la conduite du changement, induisant l’idée qu’une collaboration algorithmes-humains sera bientôt la norme.

Troisième point essentiel, la réalisation d’une étude d’impact de l’implémentation des cas d’usages comme la prise en compte de plusieurs facteurs comme le ROI, la législation, la concurrence, les ressources. Enfin, il est obligatoire de se doter d’une infrastructure Data et d’avoir accès à des données de qualité.

Car oui, ces datas ont beaucoup de valeur. Mais encore faut-il la révéler pour l’exploiter de manière utile.

Chez VIF, nous avons conçu des Data Lake, « les lacs de données » en français, qui désignent un espace de stockage global des informations présentes au sein d’une entreprise. Cette méthode apporte de la flexibilité pour interagir avec les données captées, restituées par nos solutions logicielles, que celles-ci soient brutes ou enrichies et sert de support aux différentes initiatives data.

Pour nous, le Data Lake est un pré-requis pour proposer demain des applications basées sur du prédictif qui permettront d’aller plus vite et encore plus loin sur la prise de décision…des travaux sont en cours.

Comment les données vont transformer l’industrie agroalimentaire ?

Lors de la 12ème édition d’AGROVIF, les participants de ce point de rencontre co-animé par Romain Vallée, Data Advisor – VALOWAY et VIF ont fait émerger ces différentes pistes de réflexion, propres à leurs univers métier.

Voici quelques exemples en fonction des différentes typologies d’algorithmes.

Dans le domaine de la production, les data-driven pour affiner les prédictions des volumes de ventes.
La vision artificielle pour faciliter la détection d’anomalies.

Côté logistique, les moteurs de recommandation proposent des avancées en matière d’optimisation des tournées.

Pour répondre aux enjeux du service commercial/marketing, le langage naturel favorise l’automatisation de la relation client via les chat bot et l’ubérisation permet le marketing d’influence …

Côté RH, l’hyperpersonnalisation permet de proposer des programmes de formations optimisés pour chaque individu.