Supply Chain : pourquoi il ne faut pas oublier le cycle de vie du produit

Sujet(s) :
Supply Chain
Temps de lecture :
4 min
Sommaire

Vous n’êtes pas informés en temps et en heure qu’un produit est lancé, switché ou arrêté ?

Il y a risque de rupture si les volumes sont sous-évalués pour le démarrage d’un produit. A l’inverse,  il y a danger de dégagement de produit et de sur-stock si ces volumes sont sur-évalués. Un manque de fluidité de l’information peut coûter cher à votre entreprise.

Communication et Supply Chain

Capter les informations, les restituer avec précision, prévoir les volumes adéquats pour chaque phase du cycle du produit : recherche et développement, lancement, croissance, maturité et arrêt, est stratégique.
Que vous fabriquiez vos produits en marque propre ou en marque distributeur, vous aurez besoin dans tous les cas de vous assurer que l’information circule bien entre les services : commerciaux, marketing, prévision, planification. Car comme, vous le savez, cela peut influer sur la manière de prévoir les ventes, sur la fiabilité de ces prévisions et sur le pilotage de la fin des stocks

Un sujet qui touche toutes les composantes de la Supply Chain.

S&OP, prévision des ventes et PDP

L’objectif du S&OP est d’obtenir une vision de l’entreprise à 18 mois. L’outil intègre tous les projets de développement afin d’estimer l’impact de ces lancements sur l’activité globale.

La prévision des ventes va aider le prévisionniste à prévoir le scénario de lancement d’un produit en se basant, par exemple, sur des produits équivalents…La solution sur les produits matures va permettre d’extrapoler correctement les ventes. Sur les arrêts, la prévision des ventes va permettre de taguer les produits en arrêt pour ne pas générer de prévisions après la date définie. La solution permet de gérer en amont, la partie projet en particulier en matière d’innovation et de développement.

Avec la Planification de la Production (PDP) le planificateur va avoir un regard particulier sur les produits lancés ou en arrêt pour lesquels le plan de production doit être piloté au plus fin pour minimiser les risques.

Les cycles de vie produit sont toujours différents

Vous devez adopter la stratégie adéquate à chaque phase. Il est primordial que les niveaux de stock soient gérés avec attention afin de maximiser la disponibilité pendant les phases de lancement, de croissance, de maturité et de minimiser l’obsolescence à la fin du cycle de vie, éviter la rupture ou le sur-stock.
Dans l’agroalimentaire, le re-packaging est fréquent. Gérer pleinement ses switchs demande d’assurer la continuité des prévisions lorsqu’un code produit change.

Nos solutions Supply Chain : S&OP, planification et prévisions des ventes permettent la gestion de ce cycle de vie produit (alertes, workflow) et fournissent une aide à la décision.

yohann-gallard

Yohann GALLARD

Chef de produit Supply Chain Planning

J’aime travailler en interaction multiple avec les clients, le marché et les équipes VIF afin de proposer aux professionnels de la Supply Chain des offres innovantes et à forte valeur ajoutée.