Une traçabilité rapide avec un logiciel ERP dimensionné à l’entreprise

Le retour d’expérience de la Ferme de Mont Saint Père

Sujet(s) :
Traçabilité/qualité,  Petite entreprise,  VIF ERP STARTER
Temps de lecture :
5 min
Sommaire

La Ferme de Mont Saint Père recherche l’efficience d’une solution de gestion calée sur ses besoins, plus de confort de travail pour ses opérateurs et un élément de réassurance pour ses clients. Retour sur un challenge réussi.

 

Quand la méthode HACCP déclenche la recherche d’un logiciel ERP

Lorsque la Ferme de Mont Saint Père décide d’appliquer la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point traduit par la notion d’analyse des dangers et maîtrise des points critiques), c’est un nouveau cap qui est franchi par l’entreprise familiale.
Ce sont Ludovic et sa sœur, Carine, la quatrième génération, qui travaillent sur l’exploitation installée près de la ville du Mans. Cette étape et la somme importante de papiers induite, met en évidence le besoin d’informatiser davantage leurs processus et de s’équiper d’une solution de gestion, plus précisément d’un logiciel ERP.

En effet, nous sommes loin des 30 boîtes d’œufs produites par leurs parents chaque semaine en 2004, puisque ce sont aujourd’hui 100 000 œufs qui sont distribués autour du Mans, de Tours, en région parisienne de manière hebdomadaire.

L’entreprise n’a de cesse d’évoluer. Dans les années 90, l’exploitation est l’une des premières à se convertir à l’agriculture biologique. En 2006, un centre de conditionnement voit le jour, en 2015, c’est un nouveau bâtiment de 2000 m2 qui est construit.

La Ferme de Mont Saint Père compte à ce jour 400 hectares de céréales (blé, maïs, orge, soja…) dont l’intégralité sert à procurer une alimentation équilibrée aux 27 000 poules élevées en plein air.

90% de la production est commercialisée par l’intermédiaire de grossistes haut de gamme qui fournissent les épiceries fines et les restaurateurs. Les 10% restants, sont valorisés via la vente directe auprès des marchés, réseaux BIOCOOP, AMAP et particuliers.

Revenons à la gestion sur papier d’un certain nombre de processus.

 

MockupRegleOrv2

ebook gratuit

6 règles d'or pour mettre en place ou changer sereinement d'ERP

Dysfonctionnements ou manques, vos outils actuels vous amènent à vouloir changer de logiciel ou à vous équiper d’une solution ERP... Découvrez les 6 règles d’or pour conduire ce changement avec le plus de sérénité possible.

Informatiser sa traçabilité devient clé

AdobeStock_429086556

Si maîtriser la traçabilité de A à Z est incontournable pour la Ferme, le processus demande du temps et génère beaucoup de papier. L’entreprise est équipée de la solution EBP et utilise, jusqu’à présent, Excel, configuré avec des formules et des calculs maison. “C’est bien pour commencer, mais maintenant il faut évoluer ! Adopter une solution de gestion nous fait gagner en efficacité et c’est aussi rassurant pour nos clients. Le point très positif, c’est le confort de travail qu’obtiennent des opérateurs avec ce logiciel ERP, ils sont libérés d’un suivi très contraignant, où armés de leur calculatrice, ils partaient à la recherche d’erreurs au sein d’un nombre incalculable de feuilles.” précise Ludovic Rigoreau.

Ludovic veut gagner en temps, en particulier sur les contrôles effectués, car aujourd’hui il estime en perdre avec une traçabilité longue qui s’étale sur un mois et qui est “complexifiée par les compta matières, sans compter les risques d’erreurs et d’oublis au sein d’une pile de papiers de 50 cm de haut”. Ce qu’il veut aujourd’hui en s’équipant de notre logiciel ERP, c’est “avoir un résultat en un clic” et voir disparaître petit-à-petit le papier de son atelier.

Les opérateurs sont libérés d’un suivi très contraignant, où ils partaient à la recherche d’erreurs au sein d’un nombre incalculable de feuilles.

 

Un EDI pour accompagner l’agilité de la Pme

A quoi reconnaît-on un visionnaire ? Certainement à ses qualités d’anticipation…

Durant le premier confinement la Ferme a approvisionné plusieurs Carrefour Market en circuit court car la centrale était bloquée. Un peu moins d’un an plus tard, après de nombreux échanges sur la position volume/prix, Ludovic Rigoreau décroche l’approvisionnement de deux supply chain du groupe. L’EDI s’impose pour faciliter les échanges par la GMS et contribue à appuyer sa crédibilité auprès de cette nouvelle clientèle. L’entreprise bénéficie ainsi d’une automatisation de ses commandes, d’une meilleure productivité administrative et sécurise sa traçabilité jusqu’au client final. Ce qui induit une tranquillité d’esprit supplémentaire pour Ludovic et Carine et leurs équipes.

 

UN PROJET ? PARLONS-EN ENSEMBLE