Femmes ingénieures, sommes-nous à la hauteur des hommes?

Sujet(s) :
Les VIFs
Temps de lecture :
5 min
Sommaire

Titre provocateur.
La question est posée par des lycéennes de seconde et de première S que nous avons récemment rencontrées.
Nous y répondons sur le blog VIF.

Il existe une vision stéréotypée des choses. Les filles s’intéressent aux métiers du secteur médical et paramédical, du luxe, et des médias. Les garçons s’intéressent à l’aéronautique, au spatial, à l’automobile et à la robotique.

Il y a aussi des faits.

Dans les écoles d’ingénieurs, les femmes représentent à peine 28% des étudiant(e)s en 2015.

Moins d’un quart des ingénieurs en France sont des femmes

Céline et moi sommes respectivement ingénieure en développement et responsable opérationnelle et chez VIF.

Nous avons participé à la journée des Sciences de l’Ingénieur au féminin organisée à l’initiative des associations “Elles bougent” et “UPSTI”.

Nous nous sommes rendues dans un lycée de Carquefou pour répondre aux questions des jeunes, lancer le débat afin de lutter contre les idées reçues et contribuer à lever des freins.

Pour commencer, non, les sciences de l’ingénieur ne se cantonnent pas à l’informatique.
Il existe un large panel de métiers dans ce secteur pour lesquels être une femme est un atout !

Nous faisons partie des 29% de femmes travaillant chez VIF

Céline est ingénieure en développement. Elle s’occupe des développements spécifiques sur l’ERP (GESCO, Achat) elle encadre les prestataires, vérifie que les livrables soient rendus à temps et pilote des projets de montée de version. Vous remarquerez que nous sommes loin des lignes de code à produire sur toute une journée… Céline exerce un métier de contact. Elle établit et développe des liens avec les équipes, nos clients et nos partenaires externes. Son activité est compatible en terme d’horaires avec sa vie de famille, d’autant que chez VIF, il existe aussi des possibilités de télétravail.

Je suis responsable opérationnelle. J’assure le management d’une équipe de consultants (actuellement 10 hommes et 1 femme) et la direction de projets de déploiement des solutions VIF. Je me déplace deux fois par mois en moyenne. Les déplacements, sont, clairement, un point bloquant pour beaucoup d’étudiantes…

Là, je ne vais pas vous parler d’organisation, mais vous demander d’adopter un autre angle de vue.
D’envisager votre parcours professionnel, étape par étape, pour ne pas passer à côté d’opportunités.

Il est inutile de se mettre des barrières.

Il faut garder en tête que des possibilités d’évolution en fonction de notre situation personnelle sont toujours possibles.

Qu’être une femme peut être un avantage.

Or, ce qui nous a le plus étonné c’est bien que beaucoup d’étudiantes ont l’air d’en douter. Se pose la question de la légitimité d’une femme évoluant dans un milieu presque exclusivement masculin. Bien avant de parler d’égalité de salaire, un sujet chez VIF qui fait l’objet d’un raisonnement en termes de profils et non de sexes, la vraie interrogation des étudiantes est terrifiante : sommes-nous à la hauteur des hommes ?

Attention. Nous ne chercherons pas à nous hisser à une place quelconque.

Il s’agit plus d’avoir confiance en notre potentiel, nos capacités, nos qualités et nos compétences, tout simplement.

Nous avons la chance d’avoir le choix.
De pouvoir prétendre à une diversité de métiers qu’il ne faut pas réduire à des aspects purement techniques. Ne soyons pas découragées par un contexte, cherchons à en savoir plus sur le job qui nous intéresse, soyons curieuses, vives d’esprit, passionnées..

Car, en tant que femme nous pouvons faire la différence, sortir du lot au milieu d’un grand nombre de CV masculins.

Je finirais en citant Mark Twain « Dans vingt ans, vous serez plus déçu(e) par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. »

 

 

 

stephanie-pasco-vif

Stéphanie PASCO

Responsable opérationnelle

Femme de terrain, j'aime entreprendre et relever des défis qu'ils soient techniques, structurels ou humains. Mon équipe, mes collègues : mon moteur !