Eco-conception et maîtrise des données produits

Sujet(s) :
AGROVIF,  Enjeux IAA
Temps de lecture :
6 min
Sommaire

L’éco-conception est un sujet qui mobilise de plus en plus d’entreprises de l’agroalimentaire et d’autres secteurs industriels. En réponse à une exigence de transparence, il impacte la façon de produire… Retour sur un concept qui devient une préoccupation majeure et sur l’importance de bien maîtriser ses données produits pour accélérer ses démarches.

Face au changement climatique les modes de production doivent changer

Le changement climatique est une réalité et source de plus en plus d’éco-anxiété. Des faits et des chiffres s’imposent à nous. Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) met en avant des changements rapides et sans précédent. Le réchauffement planétaire a atteint 1,1°C entre 2010 et 2019 par rapport à l’ère préindustrielle (1850 – 1900).

Si l’agriculture est le 2ème secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre (GES) sur le sol français, l’alimentation est responsable de 24% de l’empreinte carbone d’un français(Rapport du Gouvernement au Parlement : Bilan de l’expérimentation et enseignements 2022).

Selon la SNBC (Stratégie Nationale Bas-Carbone, 2020), la majorité de l’impact climat (mesuré en CO 2 équivalent) des produits agroalimentaires a pour origine principale la production agricole, de l’ordre de 50 à 60%.

L’impact de la transformation est quant à lui de l’ordre de 6 à 10%.

Ces chiffres démontrent ainsi une concentration d’efforts à mettre en œuvre sur les chaines amonts des filières agricoles et alimentaires.

Pour s’engager dans un cercle vertueux et répondre aux objectifs de réduction de GES, mais aussi pour répondre aux objectifs donnés par les politiques nationales, européennes et internationales, la France s’est engagée, via sa Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC), à diviser par 4 ses émissions d’ici 2050 par rapport aux émissions de 1990 (SNBC 1), soit -75% en valeur absolue, quelle que soit la croissance économique.

Cette stratégie a été révisée en 2020 (SNBC 2), l’objectif est donc de diviser par 6 les émissions de CO2. Selon les secteurs, les objectifs de réductions varient. Pour l’agriculture, c’est -46% et pour l’industrie c’est -81% par rapport à 2015. Pour tenir ces objectifs, les modes de production et de consommation doivent profondément changer.

D’autres lois, comme la loi AGEC et Climat & Résilience impactent la façon de produire des industriels ; l’affichage environnemental est une des mesures portées par ces textes et sera déployé en 2023 pour le secteur agroalimentaire. L’expérimentation menée en France souligne l’intérêt d’une méthode d’évaluation s’appuyant sur l’Analyse du Cycle de Vie (ACV). En réponse à ces éléments contextuels, le secteur agroalimentaire se doit d’adopter une démarche structurelle sur la maîtrise de ces produits. L’ éco-conception, démarche basée sur l’ACV, est un moyen d’y parvenir.

L’éco-conception : une réponse à ces enjeux de transformation

Selon la définition de la norme ISO 14062, “l’éco-conception consiste à intégrer l’environnement dès la conception d’un produit/procédé/service, pour réduire ses impacts environnementaux sur l’ensemble de son cycle de vie, à service rendu équivalent ou supérieur”.

Il faut donc, tout au long de sa chaîne de valeur, trouver comment améliorer son produit.

Il est donc indispensable d’avoir une vision globale du cycle de vie du produit depuis la matière première jusqu’à sa fin de vie et son recyclage.

 Nature et poids des matières premières des emballages (1aire, 2ndaire et 3iaire), nature des procédés de mise en forme, recette des produits et nature des procédés de transformation, origine de l’emballage, taux de casse et devenir, vont constituer des indicateurs, des données demandant à être analysées pour établir le calcul des ressources (eau, sol, GES, air) nécessaires et des rejets émis dans le milieu.

Une solution informatique pour évaluer et réduire l’impact environnemental de ses produits

Keendoo, éditeur de solutions pour la maîtrise des données produits (Référentiels, MDM, PLM, PIM) dédiées aux industries agroalimentaires a développé en partenariat avec le bureau d’ingénierie d’impacts, O2m, un logiciel d’éco-conception qui associe leurs deux expertises, les données produits d’un côté et la dimension environnementale de l’autre.

L’idée est d’évaluer et de réduire l’impact environnemental des produits. Grâce à la collecte et à la centralisation des données produits dans le logiciel PLM de Keendoo, le module d’éco-conception co-développé avec O2m répond à ce besoin d’aller plus vite et de façon plus précise.

Il est ainsi possible de calculer rapidement le score unique de l’ACV (Analyse du Cycle de Vie des produits) ainsi que les résultats d’impact sur les différents indicateurs environnementaux, qui pourront servir de base à l’affichage environnemental (Eco-score®, Planet-Score® par exemple), à partir des données produits réelles de l’entreprise (matières premières, process, emballages, etc.).

Les entreprises équipées vont donc gagner du temps par rapport à un traitement des données à la main qui peut prendre entre 6 à 15 jours par référence.

Elles vont alors pouvoir se concentrer sur des solutions d’amélioration de leurs produits, actionner les bons leviers d’optimisation, mesurer et piloter l’évolution de leurs impacts suite aux démarches d’éco-conception menées.

Nous remercions les entreprises Keendoo et O2m pour leurs témoignages.

MockupRegleOrv2

ebook gratuit

6 règles d'or pour mettre en place ou changer sereinement d'ERP

Dysfonctionnements ou manques, vos outils actuels vous amènent à vouloir changer de logiciel ou à vous équiper d’une solution ERP... Découvrez les 6 règles d’or pour conduire ce changement avec le plus de sérénité possible.