Jumeau numérique, un allié pour l’agroalimentaire ?

Sujet(s) :
Enjeux IAA,  ERP,  Industrie 4.0,  MES
Temps de lecture :
5 min

Le jumeau numérique reproduit numériquement un processus, un système ou encore, une ligne de production pour aller chercher de manière générale de la performance industrielle,  avec une vision précise de sa consommation d’énergie, de ses matières premières ou encore mieux maîtriser son environnement de production.

 

Cette technologie est un atout de performance industrielle pour les filières agroalimentaires.
Pourquoi ? Comme le souligne, dans la revue RIA de novembre, Nathalie Julien, chercheuse au LAB-STICC de Brest, “le jumeau numérique correspond aux enjeux spécifiques du secteur : suivi de la qualité, traçabilité, économies d’ingrédients ou d’énergie et il apporte des réponses pertinentes”. Non sans insister sur le fait que le jumeau numérique doit répondre à des enjeux clairs en production avec une architecture pensée en fonction du besoin de l’industriel.

Aurélien Verleyen, Fondateur de la société Dataswati, l’une des pionnières dans ce domaine, a cité, lors de son intervention notre 15ème édition d’AGROVIF, plusieurs cas d’application/et de gains d’un jumeau numérique en industrie agroalimentaire :

  • repérer les causes d’un défaut de production et/ou anticiper un problème de performance pour réduire jusqu’à 40% les pertes matières,
  • réduire de 30% le temps de stabilisation d’une nouvelle recette,
  • optimiser des réglages d’un batch afin d’améliorer de 20% ses performances énergétiques tout en contenant le risque de pertes matière.

Dans le cadre d’une démarche de réduction de l’empreinte carbone, la réduction des émissions de CO2 peut aller jusqu’à 30%.

D’autres gains indirects sont constatés en parallèle : l’accélération de la montée en compétence des nouveaux opérateurs, des prises de décisions plus rapides à tous les niveaux de la chaîne de décision opérationnelle et plus d’efficacité dans le transfert de savoir-faire entre unités de production distantes.

En moyenne, trois mois sont nécessaires pour déployer un jumeau numérique sur un site de production, “le temps d’effectuer, précise Aurélien Verleyen, pour RIA “un diagnostic des données disponibles et de les structurer”.

Le jumeau numérique se nourrit de nombreuses datas et de ce fait, des solutions comme un logiciel MES et/ou la gestion de production de votre ERP, peuvent l’alimenter en données terrain fiables.