Révolution numérique selon Marc Halévy

Sujet(s) :
AGROVIF
Temps de lecture :
5 min
Sommaire

Marc HALEVY est physicien, philosophe et spiritualiste. Il nous a fait l’honneur d’animer lors de la 11ème édition d’AGROVIF, une conférence destinée à nous faire prendre de la hauteur : qu’est-ce qui nous arrive ? Et la révolution numérique là-dedans ?

Soyons prêts, après la lecture de cet article, à anticiper et tout réinventer.

Le contexte : une zone de turbulence

Nous connaissons plusieurs ruptures : l’épuisement des ressources naturelles, le passage du mécanique au numérique, l’évolution des modèles organisationnels voire de nos visions de vie. Nous sommes arrivés à une bifurcation, une nouvelle ère socio économique. Le système de fonctionnement que nous connaissons va progressivement s’atténuer dans la mesure où nous commençons à nous rendre compte que l’inutile coûte beaucoup trop cher.

L’économie de la propriété laisse place à une économie d’usage.

Nous cherchons de plus en plus de vraies valeurs d’utilité. Et ce basculement est l’un des moteurs de la grande mutation du paradigme économique que nous vivons aujourd’hui.

 

Vers une économie de la valeur d’utilité ?

Cette  valeur d’utilité nous pouvons l’augmenter en y injectant des ressources immatérielles comme l’intelligence, la compétence, le savoir-faire et l’imagination.

De cette manière, nous passons d’une économie de masse, de prix et de propriété à une économie des intelligences, aux formes multiples : intellectuelle, manuelle, émotionnelle, technologique (à la seule condition que le numérique soit au service de l’Homme, et non l’inverse), relationnelle, collective…

La multiplication de nos interlocuteurs, le nombre d’interactions en augmentation exponentielle rendent notre monde de plus en plus complexe et face à cela, nous ne pouvons pas rester seuls.

Marc HALEVY nous incite à migrer vers une organisation en réseaux collaboratifs, grand défi managérial sonnant le glas d’un management pyramidal très archaïque.

Il nous encourage à faire preuve de virtuosité, qu’il oppose à la facilité, afin de donner  davantage de sens et de la valeur à ce que nous faisons au quotidien.

“La pluie ne mouille pas les poissons” nous dit Marc HALEVY. Ce qui signifie que ceux qui sont déjà dans le bain n’ont guère à se soucier de l’eau tombée du ciel.
Pour les autres, il est encore temps de plonger.