Pourquoi la supply chain se mêle-t-elle de tout ?

Sujet(s) :
Supply Chain
Temps de lecture :
7 min
Sommaire

Sur la chaîne du fournisseur au client, la supply réunit des services très différents, souvent peu habitués à travailler ensemble. Si vous avez déjà entendu dire que la supply se mêle de tout, on vous explique pourquoi elle a raison de le faire et en quoi, l’impact final sera positif pour votre business.

Au coeur de l’information pour mieux piloter les processus

Synchroniser les flux physiques et pour cela piloter les flux d’information du client au fournisseur est l’essence même de la supply chain. Pour livrer, dans les meilleures conditions, en A pour B ou A pour C, il faut pouvoir anticiper les productions sans disposer des commandes, avoir le juste stock, disposer des matières premières et semi finis nécessaires.

Au commencement était la supply chain…

ou pas.

Car mettre en place un pilotage de la supply chain est assez complexe, en particulier si, auparavant, vous fonctionnez en silos avec des objectifs, des priorités, des façons d’avancer propres à chaque service.

La supply chain, parce qu’elle a justement un rôle transverse, doit s’intéresser à tous les flux d’information.

Pour que l’ouverture des chakras ait lieu, pour que la légitimité de la supply chain soit reconnue, il faut donner du sens aux actions, faire preuve de pédagogie, mettre en place les bons rituels, se donner du temps et bien sûr compter sur le sponsoring de la direction

Le principe est que la supply chain capte toutes les infos utiles issus des flux réceptions, approvisionnements, planification, distribution, expéditions et administration des ventes pour synthétiser une vision globale de ce qui se passe, pour anticiper et proposer des stratégies sans parti pris. Cela implique d’aller chez les uns et chez les autres pour comprendre pourquoi un problème arrive dans un cas ou dans un autre, en lien avec les flux d’informations ou les événements en cours… Faire émerger ces problèmes donne la possibilité de revoir le pilotage des processus, et/ou de repenser des interfaces relationnelles mal ficelées…

La supply est une véritable gare de triage de l’information !

Il est donc  légitime qu’elle s’intéresse à tout…

C’est avec une bonne pédagogie sur ses intentions, qu’il sera possible de faire apparaître que la supply chain, en élément facilitateur, est là pour aider l’entreprise à gagner de l’argent et à livrer ses clients aux coûts prévus.

Si la supply chain a son mot à dire sur l’engagement des productions, des approvisionnements et des réapprovisionnements inter sites, c’est qu’elle peut s’appuyer sur des solutions de prévisions, de planification ou un plan industriel et commercial, pour mieux orienter tous les services avec lesquels elle travaille.

Mockup-ebook-prevision-v2

COMMENT CONVAINCRE SA DIRECTION DE L'INTÉRÊT D'UN PROJET SUPPLY CHAIN

Donner du sens aux actions de votre supply chain.

Mesurer c’est progresser…appuyez-vous sur des indicateurs pour mesurer les gains et la progression, qu’ils soient chiffrés financièrement ou non.

Grâce à des rituels qui vous aideront à valider ce qui fonctionne et ce qui est perfectible, vous pourrez rectifier votre feuille de route et mettre en évidence que le processus évolue bien. Sans indicateur à suivre, un processus, même bon, peut être remis en question. Donnez-vous le temps.

Le Pastier Saint-Jean, acteur majeur de la pâte fraîche français, qui nous a inspiré la rédaction de cet article, a mis en place (en autres) un processus sur les litiges. En suivant le principe des rituels et en s’appuyant sur certains indicateurs issus de son ERP, le fabricant de pâtes fraîches est passé de 700 à 300 litiges sur l’année 2021. Le fait que tous les mois, il y ait un rituel sur ce sujet, fait indéniablement avancer les choses. Cela prouve l’efficacité des actions et leur donne du sens.

Assurez-vous que les actions sont bien comprises et bien perçues, que les processus mettent bien en évidence les responsabilités de chacun (qui est responsable de quoi ?). Enfin, partager des données chiffrées permettra d’établir des plans d’action et de décider avec pragmatisme et bienveillance. Ceci afin de désamorcer les éventuels sentiments de jugement ou d’ingérence qui pourraient émerger.

La supply chain a bien vocation à générer du business, qu’on se le dise.