ERP

Et si vous sécurisiez votre productivité tout en gagnant du temps ?

Une vision 360°

Implanté au coeur du système d’information de l’entreprise, un ERP facilite les workflows internes à l’entreprise en fluidifiant et sécurisant la transmission d’information. Le risque d’erreur, comme les redondances de données sont évitées.

L’entreprise optimise ses processus de gestion, améliore sa productivité et sa rentabilité.

Que signifie ERP ?

Enterprise Resource Planning (ERP) se traduit littéralement par la Planification des Ressources de l’Entreprise.
Son équivalent français, le Progiciel de Gestion Intégré (PGI) est moins populaire mais désigne le même outil informatique.

Qu’est ce qu’un ERP ?

Un ERP est une solution logicielle qui, en centralisant tous les flux d’informations d’une entreprise, en facilite la gestion courante. Il intègre généralement plusieurs modules comme la gestion des achats, la gestion des ventes, la gestion de production, la gestion des commandes, la gestion des stocks, la gestion commerciale, la comptabilité, la Business Intelligence, la traçabilité, le CRM, la GPAO.

A quoi sert un ERP ?

Implanté au coeur du système d’information de l’entreprise, un ERP facilite les workflows internes à l’entreprise en fluidifiant et sécurisant la transmission d’information. Le risque d’erreur, comme les redondances de données sont évitées.

L’entreprise optimise ses processus de gestion, améliore sa productivité et sa rentabilité.

L’évolution de l’ERP des années 80 à aujourd’hui

Dans les années 80, l’ERP contribue à structurer et unifier les environnements de travail. Les entreprises les plus informatisées, souvent des sociétés de taille conséquente, cherchent, alors, à faire converger et cohabiter toutes leurs données vers une base unique.

A partir des années 90, porté par la démocratisation de l’informatique et l’essor de l’internet, l’ERP prend ses marques au sein des PME et devient un facteur de développement de croissance.

Au début des années 2000, avec les prémices du cloud et du SaaS, le logiciel de gestion entame une nouvelle évolution pour devenir encore plus performant.

Aujourd’hui, les avancées technologiques, l’IoT (Internet des Objets), l’IA (Intelligence Artificielle) développent de nouveaux usages… et nourrissent toujours plus l’ERP en data.

TPE, PME, Groupe : tous concernés par l’ERP ?

Pour gagner en efficience, oui !

Un outil ERP s’adresse à toutes les entreprises qui veulent sécuriser leur productivité tout en gagnant du temps.

Comment choisir son ERP ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • l’utilisabilité
  • la prise en main : la dimension intuitive et la démarche UX Design
  • la centralisation et la sécurisation des données
  • les organes d’aide à la décision
  • l’évolutivité et l’agilité de la solution logicielle
  • l’adéquation avec les besoins métiers

ERP ou ERP métier : quelles différences ?

Conçu pour les entreprises ayant le même métier, l’ERP métier est éprouvé par celles-ci et évolue avec elles.

Il couvre l’ensemble des processus de gestion de l’entreprise et ses problématiques opérationnelles et répond nativement aux évolutions de la filière et aux contraintes réglementaires auxquelles elle est soumise.

Comment évaluer ses besoins en matière d’ERP ?

Tenez compte des spécificités de votre secteur

flux tendu, besoin d’équilibrage matière, métier d’assemblage et de désassemblage, fluctuation des matières premières, sécurité alimentaire, les canaux de ventes, les saisonnalités.

Déterminez les objectifs du projet

gagner en productivité, réduire ses stocks, fiabiliser ses expéditions, éviter les litiges, augmenter son taux de service client, gagner en rentabilité, réduire le temps de cycle total, faciliter la prise de décision.

Précisez le nombre de sites concernés, le profil des utilisateurs

Utilisation mobile, poste administratif,  opérateurs ou postes atelier, le délai imparti, le budget prévu, le chiffre d’affaires réalisé.

Quel est le ROI d’un ERP ?

Le ROI se définit au préalable, avant même d’avoir choisi un logiciel ERP.

Il est important de le valider en phase de démarrage de l’ERP et de le mesurer tout au long du processus.

Qu’est-ce qu’un ERP en mode SaaS ?

Un accès internet, quelques paramétrages et le logiciel ERP est opérationnel.
Un ERP déployé en SaaS cumule les avantages.

À commencer par son coût maîtrisé. En effet, un ERP en Software as a Service (SaaS) est hébergé sur le cloud, il n’est donc pas nécessaire d’investir dans une infrastructure coûteuse. Le prestataire retenu se charge de tous les aspects techniques.
La mise à jour du logiciel est simplifiée : la scalabilité offre des garanties d’évolutivité simultanée à toute l’entreprise et ses différents sites si elle se développe à l’international.

En technologie SaaS l’ERP est accessible en mobilité, sans contrainte, en mode multi-sites pour une meilleure appropriation des équipes, partout et à tout moment.

Comment déployer sereinement un ERP ?

En 5 points clés

  • Phase d’études et de cadrage
  • Paramétrage
  • Phase de test
  • Formation des équipes
  • Bascule et contrôle

L’ERP de l’industrie 4.0 : qu’est-ce que c’est ?

Au sein de la Smart factory, la production est interconnectée. Logiciels, applications, équipements, robots industriels et équipes échangent automatiquement des informations.

L’usine intelligente est capable de s’adapter et d’apprendre de ses données en temps réel pour gagner en réactivité et en proactivité dans la gestion de ses processus.

Un exemple concret ? Anticiper les temps d’arrêt opérationnels permet de les éviter.

Un ERP interagit avec les différents systèmes et l’outil de production de l’entreprise. Il contribue à

  • mettre en oeuvre
  • faire évoluer des processus collaborateurs
  • donne la possibilité de disposer rapidement des informations.